Menu
Vous êtes ici : AccueilUsagersSANTÉTaux de remboursementApnée du sommeil

Apnée du sommeil

Qu'est ce que l'apnée du sommeil ?

 

L'apnée du sommeil se caractérise par la survenue d'obstructions fréquentes, complètes ou partielles des conduits respiratoires de l'arrière-gorge, durant le sommeil. Ces obstructions sont responsables d'interruptions (apnées) ou de réductions (hypopnées) de la respiration. Elles entraînent des pauses de respiration pouvant durer de 10 à 30 secondes, voire plus, et se répéter une centaine de fois par nuit.

 

Les facteurs favorisant l'apnée du sommeil

 

Les facteurs qui rétrécissent les voies aériennes supérieures et empêchent leur bon fonctionnement peuvent favoriser l'apnée du sommeil. Il peut s'agir :

  • d'un surpoids (de loin, la cause la plus importante) car il entraîne des dépôts de graisse dans l'arrière-gorge ;
  • de l'âge (45 à 64 ans) ;
  • du sexe : les hommes sont plus exposés ;
  • d'une obstruction nasale plus ou moins permanente, conséquence d'antécédents ORL (oto-rhino-laryngologie), chirurgicaux, allergiques, etc... ;
  • des particularités génétiques de taille et de position de la mâchoire, de la langue et du palais (luette, amygdales, base de la langue, etc...) ;
  • prolongement postérieur du voile du palais, faisant saillie dans le pharynx, amygdales, base de la langue, etc...) ;
  • de l'alcool, des sédatifs et du tabac qui peuvent aggraver les symptômes.

 

Les symptômes de l'apnée du sommeil

 

La journée La nuit
Somnolence importante Épisodes d'étouffement, de respiration haletante ou de ronflements pendant le sommeil
Fatigue et difficultés à se concentrer Sommeil agité, entrecoupé de micro-éveils à répétition, non réparateur et pouvant s'accompagner du besoin d'uriner
Parfois, maux de tête, hypertension artérielle, troubles de la libido Reprise de respiration bruyante

 

Si certains de ces symptômes apparaissent, nous vous conseillons de consulter votre médecin traitant.

 

Comment peut évoluer l'apnée du sommeil ?


Certains facteurs aggravent le syndrome d'apnée du sommeil, mais en sont aussi les conséquences :

  • Les conséquences immédiates : le manque répété en oxygène entraîne des modifications du rythme cardiaque,
    Par ailleurs, le sommeil devient superficiel et non récupérateur, responsable d'une somnolence excessive durant la journée.
  • Les conséquences à moyen et long terme : à la longue, l'apnée du sommeil peut entraîner une augmentation du risque :
    • d'hypertension artérielle;
    • d'insuffisance coronaire avec un risque d'infarctus;
    • d'accidents vasculaires cérébraux.

 

Quels sont les traitements de l'apnée du sommeil ?

 

  • Que pouvez-vous faire ?

Le suivi de mesures hygiéno-diététiques constitue un premier traitement indispensable de l'apnée du sommeil. Dans les formes légères, cela peut suffire.

Ces mesures consistent à :

    • perdre du poids ;
    • supprimer l'alcool, le tabac, les drogues et les anxiolytiques ;
    • modifier votre position pour dormir. En cas d'apnée du sommeil modérée, le fait de dormir sur le côté, et non sur le dos, peut réduire de moitié le nombre d'obstructions pendant la nuit.

 

  • Le traitement de l'apnée du sommeil par ventilation nocturne en Pression Positive Continue (PPC)

L'application d'une PPC dans les voies aériennes supérieures évite le blocage de l'inspiration et prévient la survenue de l'apnée. Le débit d'air est fourni par une machine, reliée à un masque nasal par un tuyau souple. Le masque est appliqué sur le visage par un système de harnais. Si ce traitement est contraignant, il permet d'obtenir d'excellents résultats sur les symptômes en cas d'apnées du sommeil sévères.

 

Prise en charge du traitement

 

Le traitement est remboursable sous conditions par l'Assurance maladie.

Le remboursement est accordé à condition :

  • que l'apnée du sommeil soit sévère (indice d'apnées/hypopnées supérieur ou égal à 30) ;
  • qu'il y ait au moins dix micro-éveils par heure si l'indice d'apnées/hypopnées (IAH)est inférieur à 30.

La prise en charge doit être renouvelée chaque année. Elle est acceptée si les deux conditions suivantes sont respectées :

  • l'appareil doit être utilisé 3 heures minimum chaque nuit, sur une période de 24 heures ;
  • une efficacité du traitement doit être constatée.

 

Démarches administratives pour la prise en charge du traitement par la CPS

 

La prise en charge du traitement nécessite d'obtenir l'accord préalable de la CPS. Cette prise en charge se déroule en deux étapes :

Dès l'instauration du traitement (demande initiale) :
L'entente préalable pour une période probatoire de 3 mois doit être adressée au Service Médical de la CPS, accompagnée de la prescription initiale du pneumologue et d'une polysomnographie*.

En fin de période probatoire (demande de renouvellement) :
Une demande d'entente préalable pour une prolongation d'un an est établie par un médecin prescripteur (pneumologue ou médecin généraliste) pour :

  • confirmer la justification du traitement
  • évaluer l'observance et l'efficacité clinique du traitement sur les symptômes nocturnes et diurnes

Cette demande d'entente préalable est à adressée au Service Maladie (Prestations en Nature) de la CPS.

 

 Accord  Refus
 Vous recevez une notification accompagnée du volet 3 de l'entente préalable, que vous devez remettre au fournisseur de matériel médical de votre choix  Vous recevez la notification de refus par lettre recommandée avec accusé de réception. Le motif du refus y sera indiqué

 

Comment bien vivre avec une apnée du sommeil ?

 

Si un appareil vous a été prescrit, votre apnée du sommeil ne peut s'améliorer que si vous suivez le traitement correctement, pendant toutes les nuits et pendant la sieste.

 

Le suivi du matériel

 

L’observance du traitement par PPC conditionnant son efficacité, la première mise en place de l’appareillage est donc très importante. Le fournisseur doit vous fournir toutes les explications concernant le matériel et apprendre à vous en servir. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions et à le contacter si vous rencontrez des difficultés.

L’utilisation de l’appareil de ventilation comporte quelques contraintes et nécessite un apprentissage pour en réduire les désagréments. Demandez à votre fournisseur d’adapter minutieusement votre masque nasal pour qu’il couvre le nez et la bouche, sans laisser de marques de pression sur le visage, et sans fuites d’air pour éviter l’irritation des yeux.

En outre, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre fournisseur afin de connaître leurs garanties d'assurance en cas de bris ou de perte de votre appareil.

 

Vous voyagez

 

Les appareils sont transportables en bagages à main et doivent vous accompagner dans tous vos voyages. Nous vous conseillons de prendre contact avec votre fournisseur afin de connaître leur garantie d'assurance.

 

 

* : polysomnographie (ou polygraphie du sommeil) : est un examen médical consistant à enregistrer, au cours du sommeil du patient, plusieurs variables physiologiques (rythme respiratoire, rythme cardiaque, électroencéphalogramme, électromyogramme des muscles des bras ou des jambes...) afin de déterminer certains troubles liés au sommeil, dont les apnées.

Go to top