Menu
Vous êtes ici : AccueilAssurésAssurance MaladieSoins et remboursementLa maladie coeliaque

La maladie coeliaque

La maladie coeliaque ou intolérance au gluten est de nos jours une des maladies digestives les plus fréquentes. Le seul traitement connu reste l'éviction totale du gluten de l'alimentation.

 

Qu'est ce que la maladie coeliaque ?

Considérée comme maladie auto-immune, l’intolérance au gluten est une affection chronique inflammatoire de l’intestin grêle. On l’appelle également "maladie cœliaque". Elle se déclare après l’absorption d’aliments contenant du gluten, chez des personnes supportant mal cette substance.

Il ne faut pas confondre l'intolérance au gluten avec l'allergie au blé ou au gluten, plus rares, qui mettent en jeu des mécanismes immunitaires différents en particuliers les réactions à l'IgE (immunoglobine E) par exemple l'oedème de Quincke.
Contrairement aux symptômes allergiques qui surviennent immédiatement après l'ingestion d'un aliment mal toléré, les intolérances au gluten apparaissent de manière progressive et s'installent dans la durée.

 

Les symptômes

La majorité des personnes intolérantes au gluten restent sans symptômes pendant toute leur vie. Lorsque des signes se déclarent, ils peuvent varier selon la période où ils apparaissent.

Les signes d'intolérance au gluten chez le nourrisson
Les premiers symptômes surviennent quelques semaines après l’introduction du gluten dans l’alimentation. Ce changement déclenche une diarrhée qui devient chronique (durant plus de 15 jours), avec des selles abondantes. Le bébé manque d’appétit et change de comportement, devenant moins actif. Son poids peut stagner puis diminuer, et sa croissance en taille est parfois perturbée.

Les signes d’intolérance au gluten chez l’enfant
Les symptômes de la maladie cœliaque chez l’enfant peuvent se révéler très divers. On distingue deux sortes de manifestations.

Les perturbations digestives
Il s’agit par exemple d’une diarrhée chronique ou intermittente, de nausées et vomissements, et/ou d’un manque d’appétit. Parfois, l’enfant souffre aussi de douleurs abdominales récidivantes ou d’un météorisme (augmentation du volume abdominal, due à une accumulation de gaz intestinaux).

Les symptômes non digestifs
On peut observer :
   • une perte de poids et/ou un retard de croissance (petite taille par rapport à l’âge) ;
   • une fatigue chronique ou une irritabilité ;
   • une anémie par carence en fer ;
   • un retard dans le déclenchement de la puberté ;
   • absence de règles chez une femme en âge d'être réglée. ;
   • des aphtes récidivants
   • manifestation cutanée (démangeaisons et poussées de cloques groupées en bouquets).

Les signes d'intolérance au gluten chez l'adulte
Là encore, deux types de signes sont possibles.
Les manifestations digestives
La diarrhée chronique est le symptôme le plus courant, mais une constipation survient parfois. Dans certains cas, la personne touchée souffre de douleurs abdominales ou d’un ballonnement associé à des flatulences (émission de gaz intestinaux). Le patient peut aussi perdre du poids.
Les symptômes non digestifs
Il en existe de nombreux, à savoir :
une fatigue prolongée ;
une anémie par carence en fer ou en vitamine B9 ;
des aphtes récidivants ;
manifestation cutanée (démangeaisons et poussées de cloques groupées en bouquets).
une fracture par ostéoporose ;
une stérilité inexpliquée par ailleurs ;
une neuropathie (atteinte des nerfs des membres).

 

Diagnostic

Recherche d'anticorps
La Haute Autorité de la Santé (HAS) conseille, si une maladie coeliaque est suspectée, de faire une recherche d'anticorps qui sont produits au cours de la maladie, par le biais de tests sérologiques.

Biopsie
Si les tests sérologiques se révèlent positifs, pour confirmer le diagnostic, une biopsie de l'intestin grêle est préconisée.

Le diagnostic est définitivement confirmé après un régime sans gluten qui entraîne une disparition des symptômes.

 

Traitement


Le seul traitement efficace de la maladie cœliaque repose sur la suppression totale et définitive du gluten.
Cela induit le retrait de l'alimentation de tous les produits contenant du gluten, à savoir le seigle, l'avoine, le blé, l'orge (SABO). Cette mesure diététique reste sans effet secondaire et empêche l’apparition de complications.

Cliquez ici pour consulter le tableau indiquant les produits alimentaires autorisés et interdits
Pour plus d'informations, vous pouvez également consulter le site AFDIAG.

Pour éviter le gluten, il faut apprendre à décrypter les étiquettes alimentaires indiquant la présence (certaine ou possible) de gluten. Pensez à vous informer sur ce sujet, auprès de votre médecin ou diététicien.

 

La prise en charge

Les produits sans gluten peuvent faire l'objet d'un remboursement partiel par l'Assurance Maladie. Certaines conditions sont indispensables pour bénéficier de cette prise en charge.

Votre médecin traitant doit faire une demande auprès du Service Médical de la CPS pour enregistrer la maladie coeliaque (intolérance au gluten) comme affection de longue durée non exonérante (art. L324-1 du code de la Sécurité Sociale).

Si la maladie de coeliaque est reconnue comme affection de longue durée (non exonérante) par le Service Médical de la CPS, vous pourrez bénéficier d'une prise en charge par notre organisme, à hauteur de 60% d'un forfait mensuel comme suit :

  • 33,54 € pour un enfant jusqu'à 10 ans
  • 45,73 € au-delà de 10 ans

 

Sur l'archipel , ces montants sont majorés de 1,40 sous couvert que le fournisseur local ai demandé l'autorisation d'appliquer la majoration sur le tarif de remboursement LPPR .

Ce remboursement s'effectue sur la base des tarifs LPPR, en nous retournant le formulaire S3327 sur lequel vous avez apposé les vignettes. Vous devez également joindre les factures originales acquittées ainsi qu'une copie de votre prescription médicale (valable 6 mois). 

Cependant, si la maladie de coeliaque n'est pas reconnue comme affection de longue durée, aucune prise en charge ne peut être accordée par notre organisme.

Go to top